Les premiers et derniers pays à accueillir le Nouvel An 2024

Le Nouvel An est une fête mondiale célébrée à différents moments en raison des 24 fuseaux horaires qui divisent la Terre. Le début de la nouvelle année se propage d'est en ouest. Ainsi, les pays de l'hémisphère sud sont les premiers à accueillir le Nouvel An, tandis que ceux de l'hémisphère nord sont les derniers à le faire.

Les premiers à célébrer

La Nouvelle-Zélande, avec son célèbre feu d'artifice de la Sky Tower à Auckland, est le premier pays à entrer en 2024, précisément à midi, heure française. L'Australie suit avec ses célébrations à 14 heures, heure française.

Les îles du Pacifique, notamment Fidji, Wallis et Futuna, et Samoa, ne sont pas loin derrière. Ces îles, en avance de plusieurs heures sur la , accueillent la nouvelle année bien avant l'Europe.

L'asie entre en scène

Dans l'après-midi du 31 décembre en Europe, l'Asie commence à célébrer. Le Japon, la Corée du Sud et certaines régions de la Russie accueillent 2024. La Russie, avec ses 11 fuseaux horaires, fête la nouvelle année à des moments variés, entre 13 et 23 heures, heure française.

La Chine et les Philippines marquent le passage à la nouvelle année à 17 heures, heure française. Peu après, à 18 heures, c'est au tour de l'Indonésie, de la Thaïlande et du Cambodge.

À lire aussi :  Les restaurants les plus romantiques pour la Saint-Valentin

Les derniers à fêter

À l'autre extrémité du spectre, Hawaii et la Polynésie Française sont parmi les derniers à célébrer. Lorsque les Tahitiens commencent leurs festivités, il est déjà midi le 1er janvier en France.

Le rôle des fuseaux horaires

Les fuseaux horaires, s'étendant de UTC -12 à UTC +14, sont la raison de ces différences. Initialement, ils variaient de -12 à +12, mais des ajustements ont faits pour des régions comme les îles Kiribati. Ces ajustements ont permis une meilleure coordination, en particulier pour les îles réparties de part et d'autre de la ligne de changement de date.

Le système des fuseaux horaires, avec des décalages souvent égaux à un nombre entier d'heures, mais parfois à la demi-heure ou au quart d'heure, détermine l'heure locale dans chaque pays.

Conclusion

La célébration du Nouvel An à travers le monde est un fascinant ballet temporel, régi par les fuseaux horaires. De la Nouvelle-Zélande à la Polynésie Française, le passage à 2024 se fait en 26 heures, reflétant la diversité et la complexité de notre monde globalisé.

4.7/5 - (25 votes)

Laisser un commentaire

Partages