Chine : Trois questions clés sur le virus d’origine pangolin

Une récente étude menée par des scientifiques chinois a mis en lumière la création d'un coronavirus modifié, dérivé d'une souche trouvée chez les pangolins, suscitant ainsi de vives inquiétudes au sein de la communauté scientifique internationale. Ce virus, baptisé GX_P2V, a génétiquement modifié pour augmenter sa virulence et a été testé sur des souris, entraînant la mort de ces dernières due à une concentration élevée du virus dans leur cerveau.

Transmission potentielle à l’homme et comparaisons avec le Covid-19

La possibilité de transmission de GX_P2V aux humains est au cœur des préoccupations. Les souris utilisées dans l'expérience possédaient des récepteurs cellulaires analogues à ceux des humains, laissant craindre une capacité du virus à infecter l'homme. Bien que GX_P2V n'ait pas encore touché la population humaine et semble peu contagieux pour le moment, les chercheurs restent vigilants, rappelant les mutations subies par différents variants du Covid-19 qui ont accru leur contagiosité.

Controverses et risques liés au développement du virus

La création de GX_P2V en laboratoire a été l'objet de critiques de la part de certains scientifiques, surtout dans le contexte post-pandémie de Covid-19. Les risques associés à de telles recherches, notamment en ce qui concerne la sécurité, sont au centre des débats. De plus, l'absence d'avantages clairs et concrets de ces études renforce les inquiétudes. La crainte d'une utilisation potentielle de GX_P2V dans le cadre de guerres biologiques est également évoquée.

À lire aussi :  Ballonnements : Comment améliorer votre confort intestinal ?

Lieu de développement du virus

Des interrogations persistent quant au lieu exact de développement de ce coronavirus modifié. Le laboratoire de virologie P4 de Wuhan, un centre de haute sécurité déjà impliqué dans des discussions lors de l'épidémie de Covid-19, est suspecté d'être le lieu d'origine de GX_P2V. Cette hypothèse soulève des inquiétudes quant à la possibilité d'une évasion accidentelle du virus du laboratoire.

En résumé, le développement de GX_P2V a engendré une vague d'inquiétude et de controverse parmi les experts du monde entier. Alors que la menace d'une pandémie est encore fraîche dans les esprits, la communauté scientifique et les autorités sanitaires internationales restent en alerte face à de telles recherches, soulignant la nécessité d'une régulation et d'une évaluation rigoureuse des risques associés à ces expérimentations.

4.2/5 - (37 votes)

Laisser un commentaire

Partages