Blue Monday : Pourquoi ce jour n’est pas si triste que ça

Le 15 janvier marque le Blue Monday, un concept désignant le troisième lundi de janvier comme le jour le plus déprimant de l'année. Cette idée, largement répandue, trouve ses origines dans une campagne marketing plutôt que dans la recherche scientifique.

Origines d'un concept marketing

Le Blue Monday a conceptualisé en 2005 par Cliff Arnal, un psychologue de l'Université de Cardiff. Sa formule, prenant en compte des éléments comme le climat hivernal, les dettes post-fêtes de fin d'année, et la démotivation générale, a rapidement gagné en popularité. Cependant, il a été révélé plus tard que cette théorie était le fruit d'une collaboration avec Sky Travel, une agence de britannique. L'objectif était de stimuler les réservations de voyages en jouant sur le moral des consommateurs.

La dépression saisonnière, une réalité différente

Malgré le manque de fondement scientifique du Blue Monday, la période hivernale est effectivement associée à une baisse de moral pour certains. La dépression saisonnière, ou trouble affectif saisonnier, est un phénomène bien connu, souvent lié au manque de lumière naturelle. Cette condition peut entraîner fatigue, tristesse et irritabilité.

Impact culturel et perception publique

Le concept du Blue Monday, bien qu'étant une création marketing, a eu un impact notable sur la culture populaire. Chaque année, ce jour est l'occasion de discussions et d'articles, rappelant les défis du bien-être mental en hiver. Les professionnels de la santé soulignent néanmoins la nécessité de distinguer ce concept marketing de la réalité médicale de la dépression saisonnière.

À lire aussi :  Ces additifs alimentaires pourraient contribuer à l'apparition du cancer

Conseils pour contrer le blues hivernal

  • Exposition à la lumière naturelle ou artificielle pour compenser le manque de lumière en hiver.
  • Adoption d'un régime alimentaire équilibré, riche en vitamines.
  • Pratique régulière d'activités physiques pour stimuler le bien-être.

En conclusion, le Blue Monday, bien que n'étant pas scientifiquement prouvé, met en lumière les défis liés au bien-être mental durant l'hiver. Il rappelle l'importance de prendre soin de soi, surtout en période de baisse de luminosité et de températures froides.

4.7/5 - (40 votes)

Laisser un commentaire

Partages