Quand et comment tailler correctement un olivier dans le sud de la France ?

L'olivier est un arbre remarquable pour sa longévité et sa capacité à gagner en caractère avec le temps. Cela dit, sa beauté n'est pas réservée à sa maturité ; un jeune olivier peut également être séduisant, surtout s'il bénéficie d'une taille appropriée et opportune, ce qui le rendra plus beau et plus fructifère. La méthode de taille varie cependant en fonction de l'usage de l'olivier : ornemental ou fruitier. Pour un olivier d'agrément, la taille sera généralement plus simple et rapide, tandis qu'un olivier cultivé pour ses nécessitera une taille plus méticuleuse pour optimiser la production d'. La question demeure : comment effectuer correctement la taille de votre olivier ?

La taille de l'olivier est essentielle pour son développement et sa productivité, nécessitant une approche mesurée, surtout pour les branches de grande taille.

La taille de l’olivier

Sans taille, l'olivier adopte une forme touffue. Pour encourager la croissance d'un tronc unique, on procède à une première taille après la plantation, connue sous le nom de taille de formation. Cette étape vise à éliminer les branches latérales au profit du tronc principal. Cette taille intervient lorsque l'arbre atteint 1 mètre de hauteur, généralement autour de ses 4 ans, en réduisant la tige principale à une hauteur de 60 à 70 cm.

Taille pour la production d’olives

Pour favoriser la production d'olives, on adopte souvent la taille en gobelet. Cette méthode consiste à conserver uniquement 4 à 5 branches principales, équilibrées autour du tronc, qui formeront l'ossature de l'arbre. La tige principale est alors coupée juste au-dessus d'une de ces branches, souvent simplement en la pinçant.

Il est également crucial d'enlever toutes les branches et petites pousses qui s'entrecroisent au centre de l'arbre, afin de favoriser une bonne aération et exposition solaire.

Pour un olivier ornemental

Lorsque l'olivier est destiné à l'ornement, la taille vise à maintenir la forme désirée de l'arbre. Durant les premières années, cela implique principalement l'élimination des pousses verticales qui apparaissent sur le tronc ou les branches principales, afin de préserver l'esthétique choisie pour l'arbre.

À lire aussi :  Comment multiplier vos citrons rapidement avec cette méthode surprenante - Astuces de Grand-Mère

Quand est-il idéal de procéder à la taille pour favoriser la fructification ?

Dans le sud de la , la période recommandée est la fin février. Pour les autres régions, mars à mai est le créneau à privilégier, en tenant compte des spécificités climatiques locales. Il est important d'éviter la taille après l'apparition des , tout en s'assurant que les périodes de grand froid soient passées.

Commencez par élaguer les branches ayant porté des olives l'année d'avant. Pour encourager une fructification optimale, taillez les branches verticales juste au-dessus d'un bourgeon orienté vers le bas, créant ainsi une courbe descendante. Étant donné que les olives développent une meilleure saveur lorsqu'elles poussent près du tronc, réduisez d'un tiers la longueur des pousses les plus robustes. Éliminez également les branches qui pendent des branches principales pour améliorer l'accès à l'arbre et éviter de gaspiller la sève dans des branches improductives.

Pour les jeunes arbres, conservez un rameau de l'année précédente, destiné à fructifier, tous les 15 cm pour stimuler une bonne répartition des fruits.

En conclusion, tailler correctement un olivier dans le sud de la France est essentiel pour assurer sa santé, sa croissance et sa production optimales. Cette tâche nécessite de la patience, de la précision et une compréhension des besoins spécifiques de l'arbre.

En suivant les bonnes pratiques de taille, telles que la suppression des branches mortes, malades ou croisées, ainsi que le maintien d'une forme équilibrée, on favorise la circulation de l'air et de la lumière, ce qui contribue à la santé globale de l'olivier. De plus, il est important de tailler à des moments stratégiques de l'année, comme après la récolte, pour minimiser le stress de l'arbre. En respectant ces principes, vous pouvez non seulement préserver la beauté de votre olivier, mais aussi maximiser sa productivité et sa longévité.

4.4/5 - (25 votes)

Laisser un commentaire

Partages