Comment doit-on utiliser le compost et à quel moment?

Dans le monde de l'horticulture, le compost occupe une place de choix. Ce guide complet explore les multiples facettes de son utilisation, de sa nature à ses applications variées dans le jardin.

Caractéristiques du compost

Le compost, un matériau organique mûr, se distingue par sa couleur brune ou presque noire et son odeur agréable évoquant le sous-bois. Sa qualité dépend en grande partie de son degré d'humidité, qui peut être ajusté. Un test simple consiste à presser une poignée de compost dans la main pour évaluer son humidité.

Utilisation du compost dans le potager

Le compost trouve sa place à divers moments de l’année dans le potager :
  • En automne ou en fin d'hiver, il est recommandé de l'épandre en surface.
  • Au printemps, il est idéal entre les rangs de .
  • Tout au long de l'année, il enrichit les trous de plantation.
La quantité de compost à utiliser varie selon les besoins des plantes :
  • Pour les plantes à forts besoins nutritifs comme les artichauts ou les , 3 à 5 kg/m² sont conseillés.
  • Les plantes aux besoins moyens, telles que les carottes ou la laitue, nécessitent 1 à 3 kg/m².
  • Les plantes à faibles besoins, comme l'ail et les , n'en requièrent pas.

En tant que paillage, le compost est également bénéfique pour les légumes fruitiers, contribuant à la rétention d'humidité et à la lutte contre les mauvaises herbes.

À lire aussi :  Des plantes couvre-sol pour un jardin hivernal resplendissant

Arbres et arbustes

Pour les arbres fruitiers, l'intégration de 20 % de compost dans le trou de plantation est recommandée. Une couche de compost étalée sous les arbres chaque année favorise leur santé. Pour les arbustes, un apport de 2 à 3 kg/m² tous les deux ans suffit pour un entretien optimal.

Pelouse

Lors de l'installation d'une pelouse, incorporer 8 à 10 kg/m² de compost sur les 10 premiers centimètres de terre est une pratique bénéfique. Pour l'entretien, disperser 1 à 2 kg/m² de compost finement tamisé au début du printemps stimule la croissance et la santé du gazon.

Massifs floraux

Les massifs floraux tirent également parti du compost. Lors de leur installation, mélanger 5 à 8 kg/m² de compost sur les 15 premiers centimètres de terre favorise une floraison abondante. Un paillage de deux centimètres maximum de compost aide à limiter les mauvaises herbes et à maintenir l'humidité.

Le compost est un élément vital pour la santé et la fertilité du jardin. Sa polyvalence et ses multiples applications en font un incontournable pour tout jardinier soucieux de l'environnement et de la qualité de ses plantations. Que ce soit pour le potager, les arbres, la ou les massifs floraux, le compost enrichit le sol, soutient la croissance des plantes et contribue à un écosystème de jardin équilibré et durable.

4.3/5 - (29 votes)

Laisser un commentaire

Partages